fbpx

Comment ING s’adresse aux passionnés d’art au moyen du marketing d’influence ?

Hoe ING kunstliefhebbers aanspreekt via influencer marketing

Le marketing d’influence est un enjeu crucial dans le domaine du marketing de contenu, cependant les messages adressés manquent encore régulièrement leur cible. Pour éviter cela, ING a respecté les règles du jeu en donnant à deux influenceurs une liberté de création.

Love. Hate. Debate.

ING souhaitait partager sa riche collection d’art avec le grand public. L’exposition ‘Love. Hate. Debate.’ au Centre d’Art ING invite les visiteurs à méditer sur la relation qu’ils entretiennent avec les œuvres d’art.

Règle 1: choisissez les bons influenceurs

Une campagne d’influence réussie commence par le choix des bons influenceurs. Ici, nous n’avons pas travaillé avec de grands experts de l’art, mais plutôt avec des passionnés auxquels un large public peut s’identifier, tels que le blogueur mode, Luigi Pistorio, et la cartooniste, Laura Janssens, qui se rendent régulièrement aux musées.

Règle 2 : soyez authentique

Fake it, till you make it? Ce n’est pas notre style. Luigi et Laura ont visité l’exposition et ont chacun publié un témoignage personnel pour leurs followers sur Instagram. Ils ont réfléchi au concept de l’exposition et ont partagé sans détour leurs opinions sur les œuvres d’art.

Règle 3 : laissez faire

En tant que marque, il ne sert à rien de dicter à vos influenceurs ce qu’ils doivent poster. Celui qui oriente trop le contenu perd de sa crédibilité. Nous avons ainsi donné à Luigi et Laura une liberté totale de création, ce qui a produit un contenu d’influenceur très original et crédible.

Règle 4 : réutilisez le contenu des influenceurs

La collaboration avec Laura et Luigi a également été intégrée dans les propres communications d’ING. Nous avons créé du contenu vidéo pour une campagne sur les réseaux sociaux, ainsi que des articles pour le blog d’ING.

30 000 personnes ont visité la collection d’art d’ING

Bien qu’elle ait été en concurrence directe avec d’autres grandes expositions telles que Keith Haring et Brancusi à Bozar ou Van Eyck au MSK Gent et qu’elle ait été fermée prématurément à cause de l’épidémie de COVID-19, près de 30 000 visiteurs sont venus admirer la collection d’art d’ING.

×
Ce site utilise des cookies. Certains cookies sont nécessaires pour que le site fonctionne correctement et vous ne pouvez pas les refuser si vous désirez visiter ce site. Nous utilisons ces cookies à des fins d'analyse. En savoir plus
Accepter tous les cookies
Sauvegarder mes préférencesPrécédent