Vous devez écrire un briefing ? Évitez Murphy avec ces quelques conseils. - The Fat Lady

Tout le monde connaît la loi de Murphy. Et pourtant elle s’immisce encore dans bien des projets, avec pour résultat des accounts, des créatifs et des clients frustrés. Un bon briefing devrait heureusement vous aider à éviter Murphy.

1. Connais ton client

Connaissez votre client mieux qu’il ne se connaît lui-même. Mieux que lui, sachez ce qui l’intéresse, ce qui importe pour ses clients, ce qui se passe sur son marché et ce que font ses concurrents. Seul celui qui connaît son client saura trouver un contenu qui fera la différence.

2. Donnez-vous des objectifs mesurables

Mettez-vous d’accord sur la manière de mesurer les résultats de la campagne. Vous faites d’une pierre deux coups, vous aidez les créatifs dans leur processus de réflexion et vous évitez les chamailleries par la suite.

3. Choisissez le bon média

Prenez votre temps. Ne vous jetez pas à corps perdu dans des séances de brainstorming. Définissez d’abord qui vous voulez atteindre et pourquoi. Cela n’a aucun sens de publier du contenu de manière irréfléchie.

4. Du concret !

Cela va peut-être vous étonner mais les créatifs aiment les limites. À force d’avoir trop de liberté, ils deviennent contre productifs. Savoir ce qui est interdit les aide à trouver ce qui est juste. Effacez donc ce ‘étonnez-nous’ du briefing. Pour de bon.

Élargissez votre vue sur le marketing et le marketing de contenu. Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle.

Nous voulons vous inspirer et vous proposer de nouvelles idées.

Oeps! Je browser lijkt niet meer in topconditie te zijn. Hierdoor wordt deze website niet optimaal weergegeven. Installeer de laatste versie van je favoriete browser om The Fat Lady in al haar glorie bewonderen.